Sauter la navigation

Suppresseur de rayons cosmiques

Raman et les rayons cosmiques

Si vous procédez à des mesures Raman sur une longue durée, vous verrez probablement sur vos spectres des pics très fins sans rapport avec l'échantillon. Ceux-ci sont dus aux rayons cosmiques qui percutent votre détecteur et génèrent des raies parasites, généralement plus fines que les raies Raman. Vous pouvez facilement et rapidement éliminer ces raies parasites de vos spectres en utilisant les options du suppresseur de raies cosmiques (CRR - Cosmic Ray Remover) dans le logiciel WiRE™ de Renishaw.

Origine des rayons cosmiques

Les rayons cosmiques primaires sont des particules à haute énergie d'origine extraterrestre. En entrant dans l'atmosphère, ils provoquent une pluie de particules (les rayons cosmiques secondaires). Ces événements aléatoires et inévitables génèrent des pics parasites sur les spectres Raman.

Éviter les raies cosmiques

La conception de l'inVia est stigmatique : le spectre se forme sur une bande étroite de lumière concentrée sur le capteur. Cela a pour conséquence d'améliorer le rapport signal-bruit, mais rend aussi l’inVia moins sensible aux effets des rayons cosmiques.

Avantages de la suppression des artéfacts dus aux rayons cosmiques dans les données spectrales

  • Simplification du traitement et de l'analyse des données
  • Interprétation plus facile des données
  • La forme de la bande spectrale peut être conservée
  • Lors de l'analyse de données à l'aide de méthodes chimiométriques non supervisées comme l’analyse de composants principaux (PCA), vous pouvez être sûr de n'analyser que les données (Raman/photoluminescence) liées à l'échantillon
  • Vos images seront exemptes d'artéfacts, et donc plus représentatives de vos échantillons

Suppression des raies cosmiques pendant la collecte de données

Les raies cosmiques peuvent être éliminées grâce à l'option de filtrage du logiciel WiRE. En acquérant deux accumulations supplémentaires pour chaque spectre souhaité. Pour chaque fréquence Raman, le logiciel WiRE conserve la médiane des trois valeurs. Cela a pour effet d'éliminer automatiquement les raies cosmiques de toutes formes et tailles car ils correspondent toujours à une valeur extrême plutôt que médiane. Cette approche permet également de réduire le bruit.

Au premier abord, vous pourriez vous attendre à ce que la collecte de données par cette méthode soit trois fois plus longue. Cependant, en réduisant le temps d'acquisition et en augmentant le nombre d'accumulations, l'augmentation du temps total de l'expérience est relativement faible.

Suppression des raies cosmiques après collecte des données

Il est possible d'éliminer un petit nombre d'artéfacts dus aux rayons cosmiques grâce à une simple fonction de suppression de bandes (zap). Cela consiste à remplacer par une simple ligne la zone occupée par une raie cosmique. Cependant, en cas de fichier de données contenant un nombre important de spectres, cette méthode devient bien trop lente.

Pour obtenir des résultats rapides sur des fichiers contenant de nombreuses raies cosmiques, l'outil de traitement Cosmic Ray Remover (suppresseur de rayons cosmiques) de Renishaw propose une combinaison de méthodes adaptées. Celles-ci peuvent être appliquées de manière entièrement automatique ou sous votre supervision.

  • CRR screenshot CRR screenshot [gen]

Autres techniques de traitement spectral

Empty modelling™
Correction de la ligne de base

Nombre des technologies innovantes de Renishaw sont protégées par des brevets.